Il faut survivre pour se donner aux autres

AIE COURAGE ET PRENDS TA VIE EN MAIN, IL N'EST JAMAIS TROP TARD POUR CONSTRUIRE UN NOUVEL AVENIR

26/03/2018 – La question est simple : est-ce qu’on a vraiment besoin des autres pour apprendre à se sentir bien?
Est-ce qu’on doit vraiment se sentir liés aux autres pour nous apprécier? La société impose liens, limites et pensées qui tendent souvent à détruire ceux qui sont déjà fragiles et à déconcerter ceux qui ont une âme forte et téméraire: nous vivons entourés par nouvelles qui explosent comme des bombes, par événements qui envahissent nos journées et par mots qui abîment notre esprit. Ce qui importe le plus à la société se trouve dans les posts les plus aimés sur Instagram ou dans les modes les plus approuvées par tout le monde.

“Tu vaux, est-ce que tu le sais?”. Celle-ci serait la phrase que je voudrais dire en descendant dans la rue et en arrêtant la première personne qui se présente devant moi. “Tu vaux. Pourquoi tu te préoccupes de ce que tu écoutes et pourquoi tu n’arrêtes pas d’avoir peur?”
Le contraire de “peur” n’est pas “courage” mais avoir foi en soi, en ce qu’on est vraiment, pas en ce qu’ils disent qu’on devrait être. Ne reste pas mal s’ils se moquent de toi en disant que tes vêtements ne sont pas à la dernière mode, ne pleure pas s’ils te disent que ton poids ne respecte pas les “stéréotypes sociaux”, ne meurs pas intérieurement s’ils te disent que tu ne vas pas bien ainsi parce que tu ne ressembles pas aux autres. Si être “différent” signifie être soi-même, alors sois différent.

Les gens jugent sans savoir le motif: qui juge le fait en base au propre bagage culturel et personnel sans avoir une vision complète de la situation. Dans une de mes poésies, j’ai écrit “Prends ta grandeur en main. Saisis-la, serre-la. Est-ce que tu la sens?”. Il s’agit essentiellement de ça: arrête, laisse tomber le rythme frénétique de cette société pour un instant, respire et commence à te regarder dedans. Il n’importe pas que tu aies 14, 25 ou 60 ans. Si nous sommes sur cette planète, c’est parce que nous devons laisser quelque chose au monde, aux gens, au prochain. Ne laisse pas qu’un commentaire inutile sur Facebook ou un gloussement sarcastique te démolissent: tu vaux. Il faut apprendre à comprendre la propre importance, la valoriser et la manifester parce que quiconque de nous a dans soi un potentiel énorme à transmettre à tous. Aie courage et prends ta vie en main, il n’est jamais trop tard pour construire un nouvel avenir.

 

Gianluca Stival

 

 

(LES CONTENUS DE LA COMPOSITION SUIVANTE SONT PROTÉGÉS AUX SENS DE LA NORMATIVE SUR LE DROIT D’AUTEUR. QUELCONQUE ACCÈS ILLÉGAL, ALTÉRATION, CONTREFACTION, MODIFICATION OU EFFACEMENT EN TOUT OU EN PARTIE DU CONTENU DES RENSEIGNEMENTS PUBLIÉS EST INTERDIT SÉVÈREMENT ET LES AUTEURS SERONT POURSUIVIS PÉNALEMENT)

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

w

Connessione a %s...